Tomber de rideau sur la Volvo Art Session 2017

C’est dans le cadre de la Volvo Art Session de cette année que Volvo Car Switzerland a choisi de lancer son nouveau SUV compact, la Volvo XC40. Mais que l’on se détrompe si on s’imagine que la manifestation était un événement de marque classique: les visiteurs ont eu le plaisir de découvrir des œuvres intéressantes d’artistes, de designers et de précurseurs sur le thème «Human meets Digital».

Partant du constat que les frontières entre le monde réel et le monde numérique deviennent de plus en plus floues, la manifestation s’est intéressée à cette thématique: que signifie cette évolution pour l’homme et la vie en société?

Le 12 octobre 2017, Volvo a transformé le Schiffbau de Zurich en un forum pour artistes, designers et précurseurs sociétaux, tous d’envergure nationale et internationale. Lors de la soirée d’ouverture, les invités ont pu assister à un spectacle interactif du collectif d’artistes «Team Recycled», qui a réussi à brouiller les frontières entre réalité et numérique grâce au mélange de différentes formes artistiques, soulevant l’enthousiasme unanime du public. Une exposition surprenante attendait par ailleurs les visiteurs et les incitait à interagir: les œuvres virtuelles de Refrakt, collectif d’artistes berlinois émergent, ainsi qu’une installation lumineuse interactive, élaborée par la filière Interaction Design de la Haute école des arts de Zurich (ZHdK), invitèrent au cours de cette soirée et des deux jours suivants à l’inspiration et à la discussion. Les visiteurs se sont empressés de tester les œuvres d’art et de prendre de nombreuses photos.

Les invités ont en outre eu l’occasion de découvrir le tout nouveau SUV compact premium, la Volvo XC40. Le clou de la soirée était toutefois sans conteste le discours d’ouverture prononcé par le célèbre futuriste Martin Lindstrom. Il a présenté sa vision des effets d’une numérisation croissante sur la société et l’individu. La Volvo Art Session de cette année était essentiellement axée sur les questions touchant au potentiel et aux défis de la transformation numérique: comment la technologie peut-elle nous faciliter la vie? Comment l’homme va-t-il réussir à garder le contrôle sur les développements technologiques? Quelle est la responsabilité des organisations moteurs du processus de numérisation? L’orateur, Danois de naissance, a apporté son éclairage sur les opportunités et les risques que présente l’interaction croissante entre l’homme et la technologie. Sous le titre «Papa, qu’est-ce que tu aimes le plus: ton iPhone ou moi?», il a livré sa vision de la société du futur, à la lumière de ses grands domaines d’expertise que sont le branding, les neurosciences et l’anthropologie culturelle. Il pressent ainsi des changements radicaux au niveau des marques, du commerce, de la mobilité et de la communication. «La génération X adore utiliser de nouveaux gadgets. Elle veut qu’ils soient beaux et performants. Mais la toute dernière génération a des centres d’intérêt complètement différents. Pour elle, la technologie fait naturellement partie de la vie», explique M. Lindstrom. Du point de vue de Martin Lindstrom, la clé de notre société consiste à trouver un bon équilibre entre analogique et numérique. Le discours d’ouverture de Lindstrom a suscité dans son sillage des conversations intéressantes et des échanges stimulants parmi les invités.

Mais comment les acteurs de la Volvo Art Session abordent-ils eux-mêmes le sujet de la numérisation? Où voient-ils du potentiel? Que trouvent-ils dérangeant? Alexander Govoni de Refrakt est critique: «Pour ma part, je déplore quelquefois la rapidité avec laquelle on comble ses lacunes en matière de connaissances grâce à une simple recherche sur Google. Autrefois, il fallait passer beaucoup plus de temps à se documenter sur un sujet parce qu’on ne pouvait pas dégainer son portable à tout moment.»

Natalie Robyn, Managing Director de Volvo Car Suisse, est, elle, une adepte convaincue: «La technologie nous permet, entre autres, de développer la conduite autonome, et la conduite autonome va nous ouvrir de toutes nouvelles perspectives. Imaginez qu’il y aura moins de circulation, moins d’accidents et une amélioration considérable de la sécurité pour tous les usagers de la route.»

Les invités étaient visiblement conquis par la nouvelle Volvo XC40. Sur place, la voiture a été admirée de l’intérieur comme de l’extérieur. Le véhicule dispose d’une conduite semi-autonome et d’une fonction de Sharing. Vous pouvez découvrir ici ce que cela signifie.