His art is oddly satisfying: Andreas Wannerstedt à la Volvo Art Session 2018

Wannerstedt SoMeL’artiste et directeur artistique Andreas Wannerstedt vit et travaille à Stockholm, en Suède. Depuis plus de douze ans, il réalise des sculptures 3D uniques ainsi que de fascinants mobiles. Avant de participer à la Volvo Art Session, il avait déjà travaillé avec de nombreuses marques célèbres.

 

Le langage visuel des œuvres d’Andreas est à la fois raffiné et insolite, avec des formes géométriques ludiques et simples, associées pour former des compositions équilibrées, qui sont complétées par des textures organiques et des palettes de couleurs harmonieuses. Les animations parfaitement synchronisées sont décrites comme «oddly satisfying», car elles provoquent globalement un effet à la fois hypnotisant et apaisant. Bien que ses animations soient vaguement basées sur des processus réels, elles dépassent souvent les limites de la friction et de la gravité et permettent des mouvements sans fin dans un ordre bien établi.

Andreas Wannerstedt, que signifie pour toi «Human meets digital», le thème de la Volvo Art Session de cette année?
Je réfléchis à l’interaction entre l’être humain et la technologie. Et à l’incidence de la numérisation sur notre culture et sur le monde qui nous entoure. C’est d’une beauté fascinante et effrayante.

Quel est le rôle de la numérisation dans ton art?
Pour moi, la numérisation est la possibilité de regarder quelque chose d’analogique et de l’éveiller à la vie à l’aide de la technologie 3D. Grâce à ce média numérique, je suis en mesure d’ignorer les postures du monde réel et de franchir les limites des lois physiques.

Comment te prépares-tu à la Volvo Art Session 2018?
Il s’agit principalement de préparer mes animations de façon à ce qu’elles puissent être présentées au mieux lors de la manifestation.