Volvo 240 Turbo – La brique volante

Cette histoire débute en 1981, lorsque nous avons étendu l’offre en y incluant pour la première fois un moteur turbo pour les berlines et breaks familiaux de la série 240.

Les 2,1 litres de cylindrée du robuste moteur B21ET embarqué développaient 154 ch, ce qui permettait à la Volvo 240 Turbo de passer de 0 à 100 km/h en 9 secondes et d’atteindre une vitesse de pointe de 195 km/h.

Volvo 240 TurboUn an plus tard, en 1982, la FIA – Fédération internationale de l’Automobile – a édicté de nouvelles règles pour les séries de courses internationales. Désormais, n’étaient plus autorisés dans le groupe A réservé aux voitures de tourisme que les véhicules de série fabriqués à au moins 5000 exemplaires par an. Il fallait également qu’ils aient au moins 4 sièges et un poids minimal selon la puissance du moteur, de plus les modifications étaient très limitées.

Volvo 240 Turbo
Un profil d’exigences qui allait comme un gant à notre Volvo 240 Turbo.

Comme les règles prévoyaient aussi 500 «Evolution Cars», nous avons développé la Volvo 240 Turbo Evolution. Le modèle était équipé d’un turbocompresseur plus puissant, d’un système de contrôle moteur modifié et d’une injection d’eau – une invention que nous avons développée et brevetée.

Volvo 240 TurboEn lice avec 330 ch

En juillet 1983 ont eu lieu des tests de réception et nos véhicules ont été autorisés à prendre le départ. Un peu moins d’un an plus tard, le 27 mai 1984, la Volvo 240 Turbo a fait ses débuts en tant qu’invitée au DTM, le championnat allemand des voitures de tourisme, qui venait tout juste d’être créé. Sur le circuit aménagé sur les pistes de l’aéroport de Mayence-Finthen, notre compatriote Per Stureson s’est d’emblée assuré la victoire avec 35 bonnes secondes d’avance. Fortes de leurs 330 ch, nos voitures de course ont réussi à figurer dans le classement de tête dans deux autres courses. Dans le cadre de l’ETCC (Championnat d’Europe des voitures de tourisme), les Suédois Ulf Granberg et Robert L. Kvist ont remporté la course sur le circuit de Zolder, en Belgique. Il était donc évident que nous renforcerions notre engagement l’année suivante.

Volvo 240 Turbo
Volvo 240 Turbo, 1985

Au Championnat d’Europe de 1985, deux équipes de l’écurie Volvo ont pris le départ et ont fait trembler des concurrents comme Rover et BMW. Sur 14 courses, nous avons terminé sur la plus haute marche du podium à 6 reprises. Thomas Lindström et Gianfranco Brancatelli, qui couraient avec Sigi Müller Jr. et Pierre Dieudonné dans la Volvo Dealer Team Europe, ont en outre décroché le titre de Champions d’Europe.

Nous avons également mis les gaz à fond dans le championnat allemand des voitures de tourisme: Per Stureson a pris le départ pour l’écurie IPS Motorsport avec une nouvelle version de course encore améliorée de la Volvo 240 Turbo. Dans un premier temps, les concurrents n’ont pas pris au sérieux le modèle anguleux. Bien mal leur en a pris. Avec une vitesse de pointe de 260 km/h, la «brique volante («The Flying Brick») a même battu des voitures équipées de moteurs plus puissants, comme la Rover 3500 V8 et la BMW 635.

Volvo 240 TurboUne performance rendue possible grâce à une technique très aboutie: outre les têtes de cylindre en aluminium, les pistons forgés et les bielles reliées aux vilebrequins, les moteurs de nos voitures de course étaient équipés du système d’injection K-Jetonic de Bosch et d’un turbocompresseur Garrett avec jusqu’à 1,5 bar de pression.

Volvo 240 Turbo

Volvo 240 Turbo
Toutes les pièces de carrosserie amovibles, comme les portes et le capot, étaient composées d’un métal plus fin que celui des véhicules de série.

L’essieu arrière était plus léger de 6 kilogrammes et les freins étaient dotés d’étriers de frein à 4 pistons et de disques à ventilation interne. Le système de ravitaillement rapide permettait d’injecter les 120 litres d’essence nécessaires pour faire le plein en seulement 20 secondes lors de l’arrêt au stand. Ces innovations ont donné à Stureson l’avantage concurrentiel déterminant: après une victoire et 5 places sur le podium au cours de la saison, le Suédois s’est assuré le titre de pilote du DTM.

Volvo 240 TurboL’une de nos plus grandes années dans le sport automobile s’est achevée avec des victoires aux championnats de voiture de tourisme en Finlande, au Portugal et en Nouvelle-Zélande ainsi qu’avec la première place au Championnat d’Écosse des rallyes.

Volvo 240 TurboMais..

Un an plus tard, un scandale est venu ternir les performances toujours bonnes de nos briques volantes. Les Volvo 240 Turbo ont certes à nouveau remporté 5 courses de l’ETCC, mais elles utilisaient un carburant non conforme au règlement et avaient un réservoir trop grand. C’est pourquoi on nous a malheureusement retiré le titre de champion, après quoi nous avons immédiatement mis un terme à notre engagement. La voiture présentée ici, qui date de 1984, est actuellement en vente sur www.sports-purpose.com à un prix assez insensé.

YouTube

En téléchargeant cette vidéo, vous acceptez la déclaration relative à la protection des données de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo