Les 90 ans du programme de taxis Volvo

Volvo et les taxis partagent une longue tradition, qui fête cette année son 90e anniversaire. Nous possédons notre propre programme de taxis depuis 1930, et il existe encore aujourd’hui.

Existe-t-il quelqu’un qui n’a encore jamais pris place dans un taxi Volvo? Partout dans le monde, des véhicules Volvo sont utilisés pour le transport professionnel de personnes. Des professionnels comme Roland Erichsen* ne jurent que par la grande réactivité, l’espace généreux, le confort agréable, l’efficacité et la longue durée de vie des taxis suédois.

Nous avons lancé le programme de taxis il y a 90 ans, trois ans seulement après la présentation de la première voiture de tourisme. La série des Volvo TR 670 – TR signifie Trafikvagn (voiture de trafic) – a été spécialement développée pour le transport professionnel de personnes. Les modèles représentatifs disposaient d’un empattement exceptionnellement long de 3,10 mètres, permettant d’accueillir jusqu’à sept passagers.

Les modèles TR 670 étaient disponibles en différentes versions: la TR 671 a été conçue comme un taxi urbain avec une vitre de séparation, tandis que la TR 672 était principalement utilisée comme salon mobile en service limousine. La grande ouverture des portes contribuait alors au confort, tout comme le silencieux moteur six cylindres de 3,0 litres et 55 ch. D’autres structures de carrosserie étaient également possibles à titre individuel sur le châssis de la TR 670. Puis ont suivi les modèles TR 673 à TR 679 avec différentes structures, un empattement de 3,25 mètres et des moteurs plus puissants. Les types suivants, Volvo TR 701 à TR 704, ont été fabriqués entre 1935 et 1938.

Volvo_145_Taxi
Dès les premiers taxis Volvo, la sécurité était déjà la grande priorité: ils étaient tous équipés de freins hydrauliques performants sur les quatre roues. Les composants importants étaient déjà à l’époque forgés dans de l’acier suédois, alors que les autres constructeurs utilisaient encore du bois. Même la protection des passagers était un thème majeur. C’est ainsi que les bagages des passagers étaient transportés sur un porte-bagages arrière, extérieur à la cabine.

En 1938 est apparu le premier taxi Volvo huit places qui, contrairement aux premiers «Trafikvagn», était plus aérodynamique. À partir de là, les bagages pouvaient aussi voyager dans un compartiment à bagages et au lieu de la désignation «TR», les modèles furent baptisés «PV» pour Personvagn (voitures de personnes). Environ 9000 exemplaires des modèles Volvo PV 801, 821 et 831 ont été vendus entre 1938 et 1958. Pratiquement tous les PV 800 vendus ont été utilisés comme taxis et ont passé à 3,55 mètres d’empattement au fur et à mesure des années-modèles. Les moteurs six cylindres en ligne de 3,7 litres d’une puissance comprise entre 84 et 90 ch étaient tellement fiables que les taxis «Bosse» ont fait partie du paysage routier suédois jusqu’aux années 80, avec des kilométrages de l’ordre de plusieurs millions.

Les formes rondes appartiennent au passé: en 1966 arrive la Volvo 144, avec un empattement réduit à 2,6 mètres. La Volvo 145, quant à elle, offrait un espace infini et existait aussi en version Express avec un toit surélevé. Avec la 240 lancée en 1974, nous avons posé de nouveaux jalons en matière de protection des passagers. L’administration américaine en charge de la sécurité routière, la NHTSA, a utilisé la Volvo 240 comme référence en matière de protection des passagers de 1976 à 1993. Le reste fait partie de l’histoire: les véhicules Volvo des séries 140/240 ont été vendus comme taxis dans le monde entier.

Couronné de succès, le programme de taxis s’est poursuivi avec les modèles Volvo des séries 700, 900 et 850. Dans les années 2000, ce sont surtout les grandes Volvo S80, V70, XC60 et XC90 qui ont été utilisées comme taxis.

Aujourd’hui, le SUV de gamme moyenne XC60 et la Volvo de gamme moyenne supérieure (c’est-à-dire la série 90) peuvent être commandés avec un pack taxi – directement auprès du concessionnaire.

Volvo_S90_

*Meilleur chauffeur Uber du monde, auteur et chroniqueur du blog client Volvo