Comment un dîner d’écrevisses a changé le monde automobile

Qui aurait cru qu’un dîner d’écrevisses fortuit entre deux anciens collègues de travail dans un restaurant de poissons de Stockholm changerait à jamais le statut automobile de la Suède.

C’est le jour de la Saint-Jakob en 1924 qu’Assar Gabrielsson rencontre par hasard son ancien collègue Gustaf Larson au restaurant Sturehof de Stockholm, réputé pour ses écrevisses. Les deux hommes se connaissent de SKF, l’usine suédoise de roulements à billes, où Gabrielsson avait été promu directeur des ventes. Larson avait entre-temps travaillé pendant plusieurs années dans l’industrie automobile anglaise.


La joie des retrouvailles est grande et tous deux se découvrent aussitôt un intérêt commun: les voitures. Au milieu des années 1920, 15 000 voitures circulaient déjà sur les routes suédoises – presque tous les modèles venaient des États-Unis. Pourquoi au juste, se demandent alors Gabrielsson et Larson? D’autant plus que la matière première destinée à la construction des voitures est produite en Suède depuis des siècles: le métal. Plus la soirée avançe et plus ils sont du même avis: la construction de voitures suédoises est tout à fait possible.

Aussitôt dit, aussi tôt fait. Larson commence rapidement à travailler sur la conception – avec l’aide de quelques jeunes ingénieurs qui dessinent les premières ébauches durant leur temps libre. Après de nombreuses heures de développement intensif, les dessins de la première Volvo sont achevés à la Midsommar de 1925.

Mais les bonnes idées sont une chose, les affaires en sont une autre. Il s’avére en effet difficile de trouver quelqu’un qui soit prêt à financer les premiers prototypes. Gabrielsson finance donc lui-même les dix premiers prototypes et les produit sous l’œil vigilant de son employeur SKF, qui ne soutient certes pas son intention de construire une voiture à titre privé, mais qui n’entrave pas non plus son projet tant que son travail n’en souffre pas.

Le design de la première Volvo naît de l’inspiration de l’artiste suédois Helmer Mas-Olle, qui dessine la carrosserie de la Volvo ÖV4. En juin 1926, à peine deux ans après le légendaire dîner aux écrevisses, la première voiture roule de Stockholm à Göteborg.


Pour finir, SKF reconnaît, elle aussi, l’intérêt d’investir dans l’industrie automobile en pleine expansion. L’usine suédoise de roulements à billes possédait déjà une filiale appelée Volvo, dont Gabrielsson et Larson devaient prendre la direction.


Et c’est ainsi que la première Volvo ÖV4, baptisée «Jakob» sort des usines de Göteborg dans la nuit du 14 avril 1927. Elle ne roule toutefois qu’en marche arrière dans un premier temps, car un composant livré avec du retard avait été monté à l’envers.


Pourquoi le modèle ÖV4 s’appelle-t-il «Jakob»? Tandis que certains pensent que l’un des premiers prototypes a vu le jour un 25 juillet, d’autres sont sûrs que le nom a un rapport avec la première rencontre du 25 juillet 1924, lorsqu’est née l’idée de construire une voiture suédoise.

YouTube

En téléchargeant cette vidéo, vous acceptez la déclaration relative à la protection des données de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo